There is / There are + vocabulaire de la ville

Séquence d’anglais fin prête: les élèves vont présenter en anglais leur ville et leur région à leurs correspondants. Pour cela, nous allons apprendre le vocabulaire relatif et la structure qui permet de s’exprimer à ce sujet: there is / there are !

Apport de vocabulaire: la ville

Dans un premier temps, il s’agit d’apporter le vocabulaire nécessaire aux élèves pour parler de leur ville, alors on recense tous les monuments qu’un visiteur étranger pourrait vouloir visiter, on ajoute à cela les lieux culturels (musées, cinémas…). Je voulais m’arrêter là, mais les élèves ont voulu ajouter tout ce qui est utile à la vie quotidienne (supermarchés, bureau de poste, …) ce qui est soi n’est pas bête ^^ Alors voici une diapo de vocabulaire.

Introduction de la structure THERE IS + singulier et THERE ARE + pluriel

L’oral

Ensuite, on introduit la structure THERE IS, sans traduire ! Je fais plusieurs exemple à partir d’une ville fictive représentée par les rectangles sur ma diapo: In my town, there is a museum. A partir de plusieurs exemples, je les emmène à déduire que THERE IS est suivi d’un nom singulier. Puis c’est à leur tour de s’approprier la structure. Je leur demande « What is there in your town? » et ils me répondent en s’aidant de la diapo. Sur plusieurs séances, nous jouons des petites saynètes.

L’écrit

Pour entrer dans l’écrit, je fais des petites dictées cowboy (dont je parle ici) de mots de vocabulaire: j’écris le mot au tableau, ils ont quelques minutes pour le mémoriser. J’efface puis ils le restituent sur ardoise. Puis je complexifie avec des groupes de mots, puis des phrases. Quand ce travail est maîtrisé, je leur propose des mots dans le désordre à remettre dans l’ordre pour faire une phrase qui a du sens.

Je reprends toute cette procédure de travail pour introduire après THERE ARE qui est suivi de noms au pluriel. Travail oral puis entrée dans l’écrit

La compréhension de l’oral

Je leur propose régulièrement des enregistrements de personnages qui se présentent et parlent de leur ville. Les élèves disposent d’un tableau ciblé sur quelques informations et dans lequel ils doivent prendre des notes. Après autant d’écoutes que nécessaire, nous restituons ensemble le contenu des enregistrements.

La production d’écrit

Ca y est ! Mes élèves sont enfin prêts à rédiger leur lettre à leur correspondant. Nous avons opté pour une carte postale représentative de notre ville (lieux touristiques, monuments, paysages…)

On énumère ensemble tout ce qui pourrait être intéressant de raconter dans la lettre pour que leur correspondant se représente notre environnement quotidien. Les élèves écrivent un premier jet que je vais corriger (fautes d’orthographe, améliorations syntaxiques, surpasser la peur de la page blanche !). Une fois leur brouillon terminé, ils peuvent recopier au propre leur lettre et hop ! Je poste le tout.

Documents pour la séquence There is / There are

→ La diapo (avec animations) :

→ La fiche de vocabulaire: Vocabulary

→ Evaluation: clic

 

Partager sur vos réseaux sociaux

Laisser un commentaire